Le poème du mois

Des carpes dans les yeux

 

 

Descendre des rivières bleues,

Pagayer en méandres vertes

Kayak oscillant au soleil,

Rêver de carpes plein les yeux.

 

Glisser sur l’eau dans la forêt,

En boucles à contre-courant,

S’échouer sur un banc de sable,

Quitter un gué, s’émanciper…

 

Emerveillé par un envol

De cigogne, d’héron cendré,

Percuter un bois immergé,

Vaciller coque au vent, surpris.

 

Manger assis sur une berge

Et comme le martin-pêcheur,

Rêver de carpes plein les yeux,

De blondes sirènes d’Alsace…

 

Tirer du sac la « Météor » !

  

 

© Bruno Mercier, 09.08.2022,

Sélestat, descente de rivière en kayak sur l’Ill et ses

affluents,le Blind et le Mühlbach.

20220808_162629_edited.png

septembre 2022